Fraternité Oecuménique de Prière
Maison Saint-Lupicin
Page d'accueil
La Fraternité
Maison St-Lupicin
Horaires
La prière
Activités
Album d'images
Contact
Liens favoris
La Fraternité
 
 
Les débuts
 
En 1984 un groupe de jeunes et d’adultes des paroisses réformée et catholique du Val de Travers (NE, Suisse), sous la conduite de Pierre Burgat, organisent un voyage à Assise. Suite à ce voyage, quelques participants continuent de se rencontrer , le vendredi soir, pour prier, chanter et partager.
La Paroisse de La Côte-aux-Fées propose, à cette époque, une prière du soir quotidienne au temple. Quelques participants du voyage à Assise prennent en charge la prière du vendredi.


L’enracinement

La prière et l’amitié fraternelle s’approfondissent ; l’office se renouvelle. C’est au Monastère orthodoxe Saint Jean le Baptiste (Maldon, Essex, GB) que ce groupe de personnes trouve son inspiration pour la prière et la spiritualité. Dès 1986, le groupe s’y retrouve pour une retraite annuelle. C’est tout naturellement que la prière du groupe est marquée par cette tradition. Les membres du groupe apprennent chants, psaumes, prières et célébrent des vêpres. Mais le coeur de la prière est d’emblée la “Prière de Jésus”, dite en commun.
Dès 1991, le groupe oecuménique fréquente également la Communauté monastique de Bose et y trouve une autre source d’inspiration. Des liens profonds s’établissent avec cette Communauté, où le chant des psaumes y a une place centrale, comme dans la prière des églises issues de la Réforme.

L’affermissement et le partage

Depuis plusieurs années les membres du groupe réfléchissent à une vie fraternelle plus intense. Actuellement, le noyau de ce dernier devenu la “Fraternité oecuménique de prière” se compose d’une quinzaine de personnes, familles et célibataires. Tous se retrouvent le samedi soir pour la prière en commun et le repas. Une fois par mois, une étude précède la prière.
Dans le même temps les membres du groupe se sont mis à la recherche d’un lieu communautaire favorable au développement du projet dont les lignes principales sont :
 
a) la prière quotidienne
b) la vie fraternelle.
c) l’enseignement spirituel
d) l’accueil et l’accompagnement spirituel
 
 
Concrétisation
 
Dans un premier temps, par la grâce de Dieu et le soutien du Conseil Synodal de l’Eglise Réformée du Canton de Neuchâtel, le Jour de Noël 2004 Pierre et Fabienne Burgat s’installent dans la cure de La Chaux-du-Milieu (Jura neuchâtelois) pour prier, accueillir la Fraternité et ceux et celles qui viennent y faire retraite.
Début 2010, une nouvelle étape commence à La Côte-aux-Fées, dans la Maison de prière fondée seize ans auparavant par la Communauté Effata – Fontaine-Dieu. En effet, les fondateurs de celle-ci ont transmis à la Fraternité le flambeau de la prière et de l’accueil en ces lieux. C’est avec joie, reconnaissance et crainte que la “fraternité oecuménique de prière” a décidé de s’y installer. C’est maintenant la Maison Saint-Lupicin.
 
Approfondissement

Pierre et Fabienne Burgat et quelques membres de la Fraternité ont demandé en 2013 leur entrée dans la Communion de l’Église Orthodoxe. Ils y ont été accueillis par le Père Jean Renneteau (patriarcat œcuménique)  à la Fête de la Théophanie, début 2014. La Fraternité s’est ainsi enrichie de membres orthodoxes. Cette nouvelle situation conduit la Fraternité à approfondir sa réflexion sur l’Église.  La Divine Liturgie (en plus de la messe) est désormais célébrée une fois par mois dans notre Chapelle.